Historique

L’Ordre Maçonnique du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraim

wing2

Le Rite de Memphis

Antérieurement à 1721, date à laquelle il est cité pour la première fois, existait à Narbonne le Rite dit “de Narbonne. 
Il était l’héritier de deux courants venus du passé Egyptien et Rosicrucien. Egyptien par l’Ordre des Architectes Africains” (pris ici dans le sens d’Egyptien) et Rosicrucien par les «Frères de la Rose-Croix d’Or” ou d’Asie (en réalité EASIE qui étaient les initiales de Eques A Sancti Johannis Evangelistae). 

Ce Rite avait à peu près disparu lorsqu’en 1779 il fut restauré dans sa vigueur primitive par le Marquis de Chefdebien sur le modèle du Rite des Philalèthes et il prit le nom de Rite Primitif des Philalèthes ou Rite Primitif de Narbonne. 

En 1798, des officiers de l’armée de Bonaparte, tous membres du Grand Orient de France et disciples du Rite de Narbonne, en mission en Egypte, sont en contact avec des initiés du Soufisme et des Collèges initiatiques Druzes du Liban.

Ils décident de renoncer à la filiation de la Grande Loge d’Angleterre et de créer un nouveau Rite. Ainsi naquit la Loge «Les Disciples de Memphis”, au Caire, suivant la tradition du Rite de Narbonne.

Samuel Honis, initié à cette Loge, revient en France en 1814 et installe à Montauban, le 23 mai 1815 une filiale de la Loge «Les discjples de Memphis” qui devient la Mère-Loge du Rite de Memphis.

marconis

21 janvier 1816 :  MARCONIS DE NEGRE est élu Grand Hiérophante.
23 mars 1838   :  Création à Paris de la Loge «OSIRIS”.
21 mai 1838     :  Création à Bruxelles de la Loge “La BIENFAISANCE.
17 juin 1841     :  Interdiction par le Préfet de Police de Paris suite à une dénonciation pour menées républicaines.
5 mars 1848     : Autorisation de reprendre les Travaux.

Des Grandes Loges Nationales s’implantèrent alors dans différents pays, notamment en Roumanie, aux Etats-Unis d’Amérique, en Egypte, en Australie, en Angleterre où elle fut installée officiellement au Free Mason’s Hall à Londres le 4 juin 1872.

Le Rite de Misraim

Ce Rite apparaît (ou plutôt réapparaît) à Venise en 1788. Il est donc l’un des plus anciens en France.Un groupe de Sociniens (secte protestante anti-trinitaire) reçut de Cagliostro une patente de Constitution. Il leur conféra les trois premiers grades de la Franc-Maçonnerie qu’il détenait lui-même régulièrement de la Grande Loge Unie d’Angleterre. Il leur conféra également les Hauts Grades de la Maçonnerie templière Allemande, qu’il détenait d’ailleurs tout aussi régulièrement.

cagliostro
Le Rite essaima rapidement en Italie et apparut en France avec les frères Bédarride qui, de 1810 à 1813, développent ce Rite avec succès, quasiment sous la protection du Rite Ecossais.
Le Rite de Misraïm nourrit des liens étroits avec les Carbonarii dont il devient une pépinière et le refuge.
Une cinquantaine de Loges sont créées aux Pays-Bas, en France, en Suisse.
En 1818, publication à Bruxelles des Statuts Généraux de l’Ordre de Misraïm pour les Pays-Bas. Il existait déjà alors des loges, notamment à Anvers, Mons, Courtrai et Bruxelles.

En 1829, le Rite est introduit en Ecosse et en Irlande.

En 1822, il fut dénoncé à la police comme «Ennemi de I’Etat, de l’Autel et du Trône”, mais la police n’arrive pas à l’interdire.

Le 18 janvier 1823, un perquisition chez le Frère Vehrnes, à Montpellier, permet cependant de découvrir des documents violemment anti-cléricaux et le Rite est interdit.

Il reprendra ses activités en 1838. lisera à nouveau interdit 1841 et, enfin, restauré en 1848.

Le Rite de Memphis Misraim

Peu après son installation en Angleterre (le 4 juin 1872), la Grande Loge de Memphis de ce pays nomme le Général Garibaldi membre honoraire et des relations sont aussitôt établies avec le Suprême Conseil Ecossais de Sicile et le Grand Orient d’Egypte.

garibaldi1

Le 26 octobre 1876, le Grand Orient National d’Egypte (Rite de Memphis) confère au très Illustre Frère Garibaldi le titre de Grand Maître ad vitam. 
C’est sous sa Grande Maîtrise, en 1881, après bien des discussions, que les Rites de Memphis et de Misraïm, qui avaient dans la plupart des Pays les mêmes Hauts Dignitaires, fusionnèrent. Cette fusion fut officialisée à Naples en 1899 et prit le nom de “Rite Oriental Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm“.
Garibaldi fut souvent désigné comme «véritable citoyen du Monde» et défini comme «Chevalier de l’Humanité”. Il était avant tout un “rassembleur“estimé pour sa sincère abnégation, son intégrité et son courage.
Il eut un grand rêve: “Les Etats-Unis d’Europe.
Il prônait l’unité entre les hommes et était convaincu de la nécessité de lutter «pour l’Humanité et la Liberté en général».

Adversaire irréductible de l’Eglise romaine, il réclamait la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Il voulait introduire l’instruction obligatoire, gratuite et laïque en supprimant les congrégations religieuses; cependant, il refusait l’athéisme, l’indifférence et le “misérable matérialisme
Victor Hugo écrivit de lui: «Garibaldi, qu’est-ce que Garibaldi?  C’est un homme, rien de plus. Mais un homme dans toute l’acception sublime du mot. Un homme de la liberté, un homme de l’humanité». 

Signalons encore, pour l’histoire du Rite, qu’en 1925, par suite de la situation politique et de l’attitude du gouvernement fasciste, le Rite se met en sommeil en Italie.

Pendant la guerre 40-45, le Passé Sérénissime Grand Maître Mondial d’Honneur Robert Ambelain, continua à faire fonctionner clandestinement chez lui la Loge «Alexandrie d’Egypte» et ce pendant toute la guerre.

Robertambelain

En Belgique aussi quelques Tenues eurent lieu et des initiations furent conférées tant dans les Loges bleues que dans les Hauts Grades.

Mais comme d’autres Obédiences, l’Ordre de Memphis-Misraïm dut aussi payer son tribut. C’est ainsi que, notamment, le 26 mars 1944, Constant Chevillon, Sérénissime Grand Maître de France, fut assassiné à la mitraillette par la milice de Vichy.

Le 20 avril 1945, le Frère Georges Delaive, Sérénissime Grand Maître de Belgique, meurt décapité à la hache dans la cour de la prison de Brunswick. D’autres Maçons moururent aussi dans les camps, victimes à la fois de leur idéal maçonnique et de leur patriotisme.

Grâce à ces Illustres Maçons et aux actuels Grands Maîtres, le Rite de Memphis-Misraïm perpétue ses traditions de fidélité aux principes de fraternité et aux sciences initiatiques.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Notre Ordre maçonnique se définit comme ésotérique. Notre ambition est de pratiquer « l’Art Royal » qui vise, de notre point de vue, à passer, via le processus initiatique, de l’extérieur à l’intérieur, de l’obscurité à la lumière…